15 août 2011

Le sorbet d'amour

   Impossible de passer sur le bassin sans aller s'offrir une promenade à Andernos-lès-Bains et dévorer la liste des parfums de glaces et sorbets du glacier qui, pour Marie, ne subit dans l'univers que la concurrence des gelaterias italiennes. Ainsi, on pélerine Ô sorbets d'amour pour butiner des cornets délirants et sublimes (stracciatella et mascarpone figue pour moi cette année mais on se régalera aussi avec la madeleine, le marron glacé, le caramel fleur de sel et évidemment avec le Diamant).
    Et puis, Arcachon c'est aussi le plaisir d'y croiser et de partager ces glaces avec des re-patriés locaux qui sont venus re-trouver le soleil dans leur Gironde natale et que nous aurons vu en partie sous la pluie. Notre Hippo croise une Thècle fougueuse, véritable tornade de deux ans et demi. Et pendant qu'elle se jette dans l'eau du bassin, nous on découvre juste à côté, fascinés, la fish pédicure. Bluffant.

andernos

Posté par thesharkisback à 18:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Le sorbet d'amour

    Tu parles bien de l'annexe du Cornet d'Amour de Toulouse (la glace Diamant, le citron-basilic, et les litres de glaces et de sorbet absorbées pendant six ans ?). J'en suis malade (ou presque) de jalousie (à la vue de la tranche de renne fumée qui trône dans mon assiette, boudant ma confiote d'airelles...).
    Bravo encore pour tes posts et ces photos pleines de poésie, ainsi que pour tes progrès en suédois (as-tu essayer de faire la traduction inverse ? C'est assez cocasse, bien que l'on reconnaisse malgré tout ton inénarrable bonté... En espérant que ce "Nicolas a dit" soit bien toi ).
    Bon repos estival (puisque l'été est de retour), et n'oubliez pas de regarder les sites spécialisés en "trajets Anceaumeville-Stockholm".

    Posté par Colin, 18 août 2011 à 11:00 | | Répondre
  • (le bon Nicolas)

    Alors oui, en effet, c'est bien à Toulouse qu'on trouve l'annexe de celui d'Andernos
    Et je comprends ton incroyable jalousie...
    Je n'ai pas eu le temps de faire la traduction à l'inverse mais j'imagine les dégâts de ma modeste prose. Mais je recommencerai, à défaut d'apprendre le suédois même si j'essaierai de parfaire mes connaissances pour notre FUTUR voyage en votre Stockholm. C'est une évidence, c'est inscrit, c'est à venir. Ne t'en fais pas !
    Bises à vous deux.

    Posté par Nicolas, 18 août 2011 à 11:11 | | Répondre
  • ...sur ma plage aussi on va au cornet d' amour manger des glaces...aux parfums moins élaborés mais incontournables...c'est une institution malouine!!!

    Posté par helene, 18 août 2011 à 21:41 | | Répondre
  • aahhhh

    aahhhhh

    je me laisse partir à imaginer... un léger filet de bave coulant au coin de la bouche, le regard éteint, le corps à l'abandon des saveurs imaginable et de l'imagination renaissent les souvenirs gourmands des glaces dégustées lors d'un passage à Saint-Malo ...

    plein de goûts différents... et plein de monde ...

    fort heureusement c'était hors saison qu'occasionnellement nous migrions vers la Bretagne permettant de réduire l'attente pour pouvoir aisément réaliser des comparaisons !

    ...bon maintenant il faut que j'achète des glaces car là je ne tiens plus !!!

    argh ! et moi qui n'ai plus mon homéopathie pour me permettre d'arrêter les gourmandises !

    Posté par Seb Hastien, 19 août 2011 à 08:56 | | Répondre
  • @ Seb : bien essayé le Seb mais ce soir tu n'auras pas de glace... même pas la peine d'y revenir ! Tu vas chez ton apothicaire et tu te gaves de tes pilules un point c'est tout !

    Posté par Nicolas, 19 août 2011 à 10:16 | | Répondre
Nouveau commentaire