21 janvier 2012

LES AFFRANCHIS, Martin Scorcese, 1990

   Rien de plus à dire sur ce chef d'oeuvre qui n'aurait déjà été dit autre part en mieux. Une caméra incroyablement inventive et des acteurs impeccables.    Mention particulière pour le plan-séquence où le héros-narrateur, Henry Hill (incarné par Ray Liotta) emmène sa future femme dans le mustgo de l'époque d'un New-York mafieu suivis par une caméra qui se love dans cette plongée et descente aux enfers comme une mélodie lancinante dont on ne se débarasse plus après. Magique.    Histoire de se laver un... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 18:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 janvier 2012

MINUIT A PARIS, W. Allen, 2011

   Je ne sais pas pour vous mais moi j'ai enfin eu le temps de voir la publicité croisée pour Peugeot et pour la Mairie de Paris sortie au printemps 2011. Vraiment sympa. Et puis, ils ont mis le paquet : il y avait Owen Wilson (le sosie de Redford), Marion Cotillard (le sosie de Piaf) et aussi (les vrais sosies de) Hemingway, Picasso, Gaughin, Dali, Gertrude Stein, Fitzgerald, etc. Un truc de fou ! Et le tout filmé par Woody ALLEN. Le plus sympa dans cette pub, c'est que ça raconte en plus une histoire qui... [Lire la suite]
11 janvier 2012

FAST AND FURIOUS 4, J. Lin, 2009

   (Je passe sur le début du film pas très intéressant, c'est la mise en place des personnages qu'on connaît déjà - une scène de poursuite à la James Bond, des voitures qui accélèrent dans une fumée de Michelin, des culs incroyables qui sortent de voitures de beauf, etc. Bref, la routine. C'est au bout d'un bon quart d'heure que c'est mieux - même si nous devons relativiser...)    C'est la nuit. Une route de (presque) campagne. Des traces de freinages violents sur un asphalte éclairé par un lampadaire perdu. Puis,... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 10:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 janvier 2012

THE MOST DANGEROUS GAME, I. Pichel et E.B. Schoedsack, 1932

   Petite pause entre deux séries B. Dans ce court chef d'oeuvre en noir et blanc, entre un Nosferatu de Murnau (1922) pour l'ambiance dans la forteresse et les effets d'ombre sur le visage terrifiant du Comte Zaroff, et le King-Kong dont j'ai déjà parlé ici (d'ailleurs le producteur exécutif, Merian C. Cooper, n'est autre que le réalisateur du King-Kong) pour la promenade dans la jungle, on a un condensé de 62 minutes assez exaltant de ce qui fait frissonner le public des années 30 : film d'aventure, film noir, sensualité,... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 12:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 décembre 2011

THE FAST AND THE FURIOUS, Rob Cohen, 2001

   Yo, mec, aujourd'hui c'est The Fast And The Furious qui passe à la moulinette. Conseillé par un ami - dont je tairais le nom, pour lui et sa famille - j'ai eu l'occasion de découvrir deux chefs-d'oeuvre de la filmographie du héros Vin Diesel-le-bien-nommé : Pitch Black (D. Twohy, 2000) et sa suite (in)attendue The chronicles of Riddick (D. Twohy ,2004). Certes, il a été nominé pour un Razzie Award pour sa performance dans ce dernier opus - mais c'est un peu injuste car jouer dans un film avec des yeux crevés et du... [Lire la suite]
10 juillet 2011

BE KIND REWIND, Michel Gondry, 2007

   Commençons par une évidence : Jack Black est la huitième merveille du quatrième et septième art. Il est gras, vulgaire, infatigable, touchant, obscène et immensément drôle. Peu d'acteurs peuvent en dire autant, en réalité il n'a tout simplement pas de rivale. Alors, le retrouver dans ce miracle cinématographique qu'est Be Kind Rewind de Michel Gondry était d'avance une jouissance exaltante. A part le fade The Holiday de Nancy Meyers (2006), Jack Black est abonné au projet barré et décalé : le film de Gondry rentre... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2011

PIRANHA 3D, Alexandre Aja, 2011

   Carpaccio de nichons, tartare de fesse, pénis de Guénolé, soupe froide avec morceaux de décérébrés américains : des piranhas préhistoriques (et quel bonheur d'entendre Christophe Lloyd clamer un "Ce genre de Piranha a disparu de la face du monde il y a plus de deux millions d'années !" de la même manière qu'il interpellait Marty Mac Fly dans Retour vers le futur) s'échappent d'une improbable faille sous-marine sous le Lake Victoria (pas très loin d'ailleurs du Sleepy Hollow State Park ce qui nous fait dire qu'il ne fait... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2011

RAWHIDE (saison 1, épisode 1)

   Poursuivant ma quête eastwoodienne à travers la lecture de la biographie de Clint Eastwood par P. Mc Gilligan je parcours les heures post-galères de sa vie où, enfin remarqué après de nombreuses figurations pas toujours glorieuses, l'acteur atteint le climax télévisuel avec la série Rawhide qui comptera 217 épisodes.    Persuadé depuis longtemps, et pour une raison qui m'est totalement inconnue, que cette série se déroulait pendant la Seconde Guerre Mondiale et que notre Clint incarnait un pilote d'avion... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 18:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 avril 2011

KING KONG, M. C. Cooper, 1933

« Anne : Ca n’a pas l’air de vous plaire une femme sur un bateau ! Jack : Non, trop encombrant. Anne : Je tâcherai de ne pas l’être. Jack : L’ennui, c’est que c’est déjà fait. »     Cet échange, repris et mis en abyme dans le King Kong de Peter Jackson (2005), scelle le destin de ces deux personnages embarqués presque malgré eux dans une aventure dramatique qui trouvera sa catharsis dans la mort du roi Kong. Tout le monde connaît l’histoire du roi Kong mais en regardant à nouveau la... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 mars 2011

Creature from the black lagoon, J. Arnold, 1954

   Autre opus rendu possible grâce aux biberons : Creature from the black lagoon (1955). C'est un vrai souvenir familial, une soirée "Dernière séance", lunettes bleue et rouge sur les yeux pour tenter de percevoir l'effet 3D vendu par Eddy Mitchell. Certes, ça n'a pas vraiment fonctionné (désolé Laurent...) mais le mythe était né !      Le topo    Des archéologues océanographes enchaînés par un mécène philanthrope financier sans trop de scrupule (celui qui paye les recherches) se lancent dans... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,