21 mars 2011

Bâillement impérial

   Quand un enfant baille, les horloges du monde entier s'arrêtent et laissent cette impérieuse nécessité tirer sa révérence. Plus rien n'existe, pas même les maux qui tordent, les toux qui mordent, les ventres qui crépitent, les girondes fesses qui grondent. Quand un enfant baille, toutes les beautés sont invitées à s'incliner ainsi que les grands de ce monde, quant aux humbles, ils auront le droit de jouir du spectacle.
Posté par thesharkisback à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 février 2011

Taille 2

    Mon fils vient à peine de franchir le premier mois de son existence qu'on l'équipe déjà de tétine à deux gouttes (c'est marqué sur la boîte). Un petit dessin pour fêter ça !
Posté par thesharkisback à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2011

COLIQUE

(n.f.) 1. Un mal pour un bien dont ne sait rien si ce n'est qu'on ne sait rien. 2. Procédé par lequel un nourrisson explore les territoires de la patience de ses parents. SYNON. : fatigue, épuisement, pleur, cri. ANTON. : je-t'aime-mon-fils. (attention, ne pas confondre avec le paronyme "colchique" qui n'a rien à voir, ainsi on notera qu'avoir une colique dans les prés est assez peu confortable).
Posté par thesharkisback à 05:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
19 février 2011

Le biberon des Danaïdes

(J'aurais pu sous-titrer : "Sisyphe est une lopette"). Remplir des jarres percées (ce qui est foncièrement idiot) ou pousser une pierre ronde en haut d'une colline pour qu'elle roule de l'autre côté infiniment (ce qui n'est pas beaucoup plus malin) n'est rien par rapport à l'esclavage du lavage des biberons. On mettra cependant ex aequo le change de couche et la lessive dans le cadre des châtiments et autres condamnations abrutissantes.
Posté par thesharkisback à 23:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 février 2011

Ses premiers

Posté par thesharkisback à 22:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 février 2011

Connivence

Quel bonheur que de pouvoir partager avec ceux qui l'ont fait les affres et les amusements de ce voyage qu'est le premier enfant. On s'étonne d'un rien, on ne recule devant aucun superlatif pour dire notre bonheur, notre surprise, on le trouve parfait, si drôle - et c'est si vrai en même temps - on se félicite de sa sérénité. On partage ça, cette joie et cette fierté mêlées comme le trésor le plus fondamental, vital ; ces ors là sont intouchables, croit-on. Et puis, on  s'avance, on ose ce partage, comme un Neil Armstrong de... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2011

Hippolyte

Il arrive !
Posté par thesharkisback à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 janvier 2011

Babycentrism

Le babycentrism est un problème qui s'étend sur l'ensemble du globe et qui fait de moi un homme ordinaire, tout simplement. Certes, mon mal est limité par l'absence, pour l'instant, du sujet principal - le "baby" - mais assailli que je suis par la face obscure de cette pathologie - le "centrism" - je me permets d'étaler les doutes qui sont miens. Ainsi, est-il normal qu'à l'aube d'une ère nouvelle, d'un tournant sans précédent dans ma vie, d'un bouleversement cataclysmique et familial, je sois obsédé par cette vie, là, en face de moi... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 janvier 2011

Un moi

Il m'aura fallu un temps ridiculement infini pour en arriver là, sur cet écran. Certes, quelques tentatives avortées m'auront servi d'échauffement mais, maintenant, je suis dans la place. Je voulais inaugurer le sandwich aujourd'hui car dans un mois, je serai un autre homme, dans un mois je perds mon innocence attardée de gamer intrépide, dans un mois je passerai pour un idiot avec ma voiture de la crise de la quarantaine, dans un mois le sel gagnera la bataille sur le poivre, dans un mois je (ré)apprendrai à dormir debout contre un... [Lire la suite]
Posté par thesharkisback à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,