09 juillet 2011

Premier vers

   D'aucuns diront que la fatigue me fait délirer, que l'amour me transporte en des lieux utopiques, que les chimères m'ont séduit. Fi de tout cela, point de mensonge dans mes mots : mon fils connaît par le coeur quelques unes des inventions de Rimbaud et maîtrise avec un bonheur (très) sonore les quelques syllabes qu'émaillent le premier vers de Voyelles : A, E, I et O. Le U n'a pas encore éclos mais ça ne saurait tarder, qu'on se le dise !
Posté par thesharkisback à 09:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,